Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Affluence moyenne pour la journée d'action des fonctionnaires





Le 11 Octobre 2017, par

Ce mardi 10 octobre a été un jour à marquer d'une pierre blanche : pour la première fois en dix ans, tous les syndicats de la fonction publique appelaient à une journée d'action contre le gouvernement. Ils étaient nombreux à battre le pavé, mais peut-être pas autant que les organisations syndicales l'auraient voulu.


Selon les estimations des uns et des autres, les manifestants étaient de 209 000 à 400 000 dans les rues à manifester pendant cette journée unitaire dans toute la France. À Paris, l'épicentre des manifestations, ils étaient 26 000 selon la police, 45 000 selon les syndicats. La grève a été peu suivie dans le secteur de l'enseignement : le ministère de l'Éducation recensait une moyenne de 15,53% d'enseignants et de personnels en grève à la mi-journée.

Dans le transports, c'est surtout le secteur aérien qui a été le plus impacté par le mouvement avec 30% de vols annulés dans les principaux aéroports français. Des retards ponctuels ont aussi été observés, en particulier en province. À la SNCF et à la RATP, le trafic était considéré comme normal, exception faite de la ligne B du RER, « légèrement perturbée ». Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, était évidemment du cortège parisien ; il a fustigé le fait que les fonctionnaires soient « toujours montrés du doigt », accusés de « tous les mauvais ». « Ils demandent de la reconnaissance ».

Les agents de la fonction publique manifestaient contre le gel du point d'indice et le rétablissement du jour de carence en cas d'arrêt maladie. D'autres catégories protestaient contre des mesures spécifiques (la dénonciation de leurs conditions de travail chez les policiers pour Alternative Police-CFDT et UNSA Police, par exemple). D'autres journées de mobilisation sont programmées, en particulier à la CGT.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook