Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Agriculture : la France va importer davantage qu’elle n’exporte en 2023





Le 10 Juin 2019, par

Les importations de produits agricoles pourraient être plus importantes que les exportations d’ici 2023, s’alarme un groupe de sénateurs.


Une étude du groupe du Sénat « Agriculture et Alimentation » visée par Le Parisien tire la sonnette d’alarme. La France, qui produit pourtant davantage de produits agricoles que tous ses voisins européens, va en importer davantage qu’elle n’en exporte à l’horizon 2023. Un déficit commercial étonnant, voire inquiétant pour la santé globale de cette activité économique si importante pour l’Hexagone, et qui représente toujours un excédent commercial pour le pays. Parmi les raisons qui expliquent ce lent déclin, le rapport met tout d’abord en avant la perte de compétitivité du secteur.

 

La France n’occupe plus que le 6e rang des plus grands exportateurs mondiaux de produits agricoles, derrière l’Allemagne et les Pays-Bas. Alors que le pays était à la troisième place en 2005… Autre facteur, la croissance des importations : elles ont explosé de 87% , en particulier pour le beurre et les fromages qui sont pourtant des spécialités françaises. En 2017, la France importait 34% de ses volailles, et même 70% dans la restauration collective. 

 

Ces sont les charges qui expliquent en grande partie ce volume d’importations en hausse. Les coûts salariaux ont, par exemple, augmenté de 58% entre 2000 et 2017 ; c’est deux fois plus qu’en Allemagne. Cela provoque des situations difficiles pour la production locale : comment la pomme française peut-elle lutter à égalité avec la pomme polonaise, quand cette dernière coûte 70 centimes d’euro et la tricolore 1,80 euro…



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : agriculture

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook