Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Air France-KLM : Les pilotes mécontents de la nomination de Benjamin Smith





Le 16 Août 2018, par

Le conseil d'administration d'Air France-KLM devrait entériner la nomination de Benjamin Smith à la tête de la compagnie aérienne. Au grand désespoir de l'intersyndicale et tout particulièrement du SNPL, le syndicat des pilotes.


C'est ce jeudi que le conseil d'administration d'Air France-KLM se choisira non pas un nouveau PDG, mais un directeur général en la personne de Benjamin Smith, le numéro 2 et patron opérationnel d'Air Canada. Une première pour la compagnie aérienne, qui n'a jamais eu que des patrons français, mais l'Anglophone qui maîtrise la langue française va obtenir le soutien de l'État. Bruno Le Maire n'a pas prononcé le mot de l'heureux prétendant, mais il a déclaré que « le représentant de l'Etat votera en faveur de cette nomination ».

Le ministre de l'Économie estime que le profil retenu est un « excellent profil, une personnalité qui remplit toutes les conditions que l'Etat actionnaire avait posées dans cette nomination ». Cela ne fait pas les affaires du SNPL, principal syndicat des pilotes, qui dénonce la nomination d'un candidat « étranger », dont la candidature « serait poussée par un groupe industriel concurrent, Delta ». La compagnie aérienne américaine est actionnaire d'Air France-KLM à hauteur de 9%. Il n'est pas établi que le groupe US a effectivement poussé à la nomination du candidat nord-américain, ce d'autant qu'Air Canada n'a aucun lien avec Delta (en revanche, la compagnie canadienne est membre de Star Alliance, en concurrence avec Skyteam mené par Air France et Delta).

Benjamin Smith arrive donc en terrain miné, notamment au niveau des négociations salariales : le SNPL a menacé de reprendre les grèves à la rentrée. Le futur directeur général a pour lui d'avoir réussi les négociations avec les pilotes d'Air Canada lors de la création de la filiale low cost de la compagnie, Air Canada Rouge. Une expérience qui sera certainement mise à profit pour négocier avec les pilotes d'Air France.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook