Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Air France-KLM a perdu plus de 7 milliards d'euros en 2020





Le 19 Février 2021, par Olivier Sancerre

Air France-KLM a fait ses comptes pour 2020, une année terrible pour la compagnie aérienne franco-néerlandaise. Les pertes sont énormes : plus de 7 milliards d'euros.


Impact de l'épidémie

Un impact « sans précédent » : les conséquences de la crise sanitaire sur l'activité d'Air France-KLM sont énormes. La compagnie aérienne a vu son chiffre d'affaires de 2020 reculer de 59 % par rapport à 2019, avec un total de 11,1 milliards d'euros. Les pertes s'établissent à 7,1 milliards, ce qui est confirmé avec le consensus des analystes. Le nombre de passagers a fondu de 67,3% sur l'ensemble de l'année, et de 75,9% sur le seul dernier trimestre. Et les perspectives ne sont pas roses : le premier trimestre 2021 est annoncé comme « difficile » en raison de restrictions de voyages. 

Air France-KLM prévoit toutefois un rebond aux deuxième et troisième trimestres en termes de trafic. Cela ne sera sans doute pas suffisant pour sauver 2021. La reprise du trafic n'est pas attendue avant plusieurs années. L'entreprise conserve toutefois des reins solides grâce aux prêts d'État : les liquidités s'établissent à 9,8 milliards d'euros ce qui devrait permettre au groupe de passer 2021 sans trop d'encombres.

Restructuration en cours

Désormais, Air France-KLM négocie avec la Commission européenne pour transformer les prêts de la France et des Pays-Bas en fonds propres. Des négociations difficiles : Bruxelles demande la cession de plusieurs créneaux aéroportuaires (décollages et atterrissages) à Orly. Or, Air France entend justement s'appuyer sur le deuxième aéroport parisien pour relancer son activité, notamment de sa filiale low cost Transavia. Les discussions se poursuivent et le gouvernement français y met tout son poids.

Le groupe a entamé un plan de réduction des effectifs, qui se sont réduits de 10% en un an. On compte ainsi 3.600 départs chez Air France et 5.000 chez KLM, pour un total de 83.000 personnes fin 2019. 4.900 départs supplémentaires sont prévus chez Air France, 900 chez KLM. L'entreprise a provisionné 822 millions d'euros pour faire face à cette restructuration l'an dernier. 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook