Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Air France-KLM : la direction ne peut pas aller plus loin dans la hausse des salaires





Le 18 Mars 2018, par

Air France est allée au bout du bout de ce que l'entreprise pouvait donner en termes de hausse des salaires, a expliqué son PDG Jean-Marc Janaillac au Journal du Dimanche. Des déclarations qui ne devraient pas faire reculer les syndicats qui ont prévu deux journées de manifestation.


Les turbulences se poursuivent pour Air France-KLM, chez qui les négociations sur les rémunérations se déroulent mal. Onze syndicats appellent les salariés à faire grève les 23 et 30 mars prochains : ils réclament une revalorisation de 6% la grille salariale, une revendication qui s'appuie sur l'absence de hausse globale des rémunérations depuis 2011. Le PDG de la compagnie aérienne « comprend » les employés et leur « sentiment d'injustice » : ces derniers ont « fait des efforts ». Mais ce qui pèse sur l'entreprise, c'est à dire les charges et les taxes, n'a « pas évolué ».

C'est pourquoi Jean-Marc Janaillac ne peut aller plus loin que ce qu'il a déjà mis sur la table : « Nous avons proposé une mesure d'augmentation générale, le doublement de l'intéressement et une compensation de perte de pouvoir d'achat pour les salariés concernés. Nous ne pouvons pas aller plus loin ». À moins que les autorités ne décident de baisser ces charges, ce qui ne sera de toutes manières pas réalisé avant un certain temps. Air France-KLM souffre d'un problème structurel : l'entreprise a « accumulé trop de retard par rapport à nos concurrents ». Même si les résultats affichent eux une progression en 2017.

Pour le dirigeant, le transport aérien français n'est pas suffisamment « compétitif », y compris d'ailleurs par rapport aux autres compagnies aériennes. Alors que dire de celles du Golfe qui bénéficient de l'aide de leurs gouvernements. Si le pavillon français recule, c'est que les groupes aériens ont « tardé à se réformer », assène-t-il, et aussi « parce que notre environnement fiscal, social et réglementaire est trop pesant ». Air France paie « plusieurs centaines de millions d'euros » de charges en plus par rapport à la concurrence.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »
















Rss
Twitter
Facebook