Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Air France-KLM : le nouveau pilote Benjamin Smith entre en piste ce lundi





Le 16 Septembre 2018, par

Benjamin Smith entrera dans ses fonctions chez Air France-KLM ce lundi 17 septembre. Les défis que devra relever le nouveau directeur général sont immenses. L'ex-numéro 2 d'Air Canada sera-t-il en mesure de les relever ?


Benjamin Smith a été nommé à la tête de la compagnie aérienne franco-néerlandaise le 16 août. Depuis, il a multiplié les consultations et il y a fort à parier qu'il se mettre rapidement au travail, alors qu'il prendra les rênes d'Air France-KLM ce lundi. Il a le soutien du conseil d'administration de l'entreprise, qui a accepté de relever fortement la rémunération du nouveau directeur général (plus de 4 millions d'euros en comptant le fixe et le variable). Depuis le mois de mai, la compagnie n'a plus de pilote : Jean-Marc Janaillac, le précédent PDG, a démissionné après avoir perdu la consultation en interne sur l'augmentation des salaires.

Le premier défi de « Ben » Smith sera de renouer le fil du dialogue avec l'intersyndicale qui a lancé un mouvement social de grande ampleur ce printemps. Les syndicats, et en particulier le SNPL principale organisation des pilotes, sont particulièrement remontés contre la direction. Ils exigent une augmentation générale et immédiate des salaires de 5,1%, ce qui ferait flamber les coûts structurels de l'entreprise de 200 millions d'euros. Ces quatre dernières années, les grèves à répétition au sein d'Air France-KLM ont provoqué un manque à gagner de un milliard d'euros.

L'intersyndicale menaçait même de lancer un nouvel arrêt du travail pour « accueillir » Benjamin Smith, avant de finalement abandonner cette idée. Les organisations ne voulaient pas d'un directeur général « étranger », poussant plutôt une candidature française au poste. Ben Smith doit également repositionner Air France-KLM sur la carte des grandes compagnies aériennes, ce qui ne sera pas la tâche la plus facile à accomplir.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"




Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens















Rss
Twitter
Facebook