Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Air France-KLM : nouvel avis de turbulences sociales





Le 5 Juin 2018, par

Depuis la mise en place de la direction provisoire à la tête d'Air France-KLM, les syndicats ont mis sur pause leur mouvement de grève par intermittence. Mais les choses ne devraient pas en rester là.


Jean-Marc Janaillac, l'ex PDG d'Air France-KLM a organisé, et perdu, une consultation auprès des salariés de la compagnie aérienne qui devaient valider ou non un projet d'accord sur les augmentations de salaires. Il avait mis sa démission dans la balance, c'est pourquoi il a dû quitter la tête de l'entreprise sur un échec : celui de la négociation avec les syndicats. Cette crise sociale au sein du groupe aérien a provoqué une grève par intermittence qui, en tout, a compté 15 jours de fortes perturbations entre février et début mai.

Depuis le départ de Jean-Marc Janaillac, l'intersyndicale a observé une période de sursis, le temps de laisser à la direction provisoire menée par Anne-Marie Couderc de s'installer et surtout, de relancer un cycle de négociations concernant la rémunération des personnels. Les choses semblent se passer suffisamment mal pour que les syndicats envisagent de déposer à nouveau des préavis de grève. L'intersyndicale, à l'unanimité, a l'intention de repartir au conflit et prédit un « été houleux », suite à une réunion qui s'est tenue ce lundi. La direction « fuirait » ses responsabilités, d'après FO.

Plusieurs rencontres auront lieu d'ici entre la direction par intérim et les syndicats, dans un format bilatéral. Les organisations de personnels font sans aucun doute monter la pression pour obtenir le maximum des nouveaux dirigeants, mais il semble acquis qu'elles ont l'intention d'en découvre encore par le biais de nouvelles journées de grève. Il reste à voir comment Air France, déjà fragilisé par le mouvement du printemps, pourra encaisser de nouveau une période de turbulences.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook