Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Air France est prêt à payer très cher son futur patron





Le 15 Juillet 2018, par Olivier Sancerre

La direction d’Air France est prête à casser sa tirelire pour attirer le meilleur profil à la tête de la compagnie aérienne. Rien n’est trop beau, selon une indiscrétion du Journal du Dimanche.


Jean-Marc Janaillac, l’ex-PDG d’Air France-KLM, touchait 700 000 euros par an, primes incluses. La compagnie aérienne, qui vole toujours sans pilote depuis le mois de mai, est prêt à mettre le paquet pour attirer les meilleurs profils à sa tête. Le conseil d’administration de l’entreprise a ainsi décidé de verser un coquet salaire de 2,5 millions d’euros annuels pour le futur PDG. Beaucoup d’argent donc, mais aussi une sacrée responsabilité pour le prochain dirigeant qui devra se mesurer à plusieurs défis. Le plus important étant de renouer le dialogue social avec les syndicats de pilotes et de personnels qui réclament toujours une augmentation générale des salaires.

C’est d’ailleurs cette revendication qui a poussé Jean-Marc Janaillac à la démission. Ce dernier avait mis sa place dans la balance lors d’une consultation auprès des salariés... qui ont refusé le plan de revalorisation concocté par la direction. Depuis, la direction d’Air France est assuré par Anne-Marie Couderc de manière intérimaire, le temps de trouver la perle rare. La nouvelle direction sera nommée à la rentrée. La décision du conseil d’administration de payer si cher le futur patron risque de crisper les relations sociales au sein de l’entreprise, ce dont la compagnie n’a pas vraiment besoin. 

L’État français, qui a une participation minoritaire dans la compagnie, ne peut pas s’opposer à une telle rémunération. D’après le JDD, Air France-KLM chercherait un profil néerlandais, secondé par un dirigeant français. Les turbulences n’ont pas fini de se poursuivre pour l’entreprise, qui doit aussi redéfinir sa place dans le ciel européen.



Tags : air france

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook