Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Air France : la grève se poursuit malgré le départ du PDG





Le 6 Mai 2018, par

Jean-Marc Janaillac, le PDG d'Air France-KLM, a accepté de rester en poste jusqu'au 15 mai, sur demande du conseil d'administration de la compagnie aérienne. Une gouvernance intérimaire sera mise en place par la suite. En attendant, le mouvement de grève se poursuit.


Ce lundi 7 mai, Air France essuiera une nouvelle journée de grève, la 14e du genre, au cours de laquelle près de 85% des vols seront assurés selon la direction. 99% des long-courriers seront notamment assurés, 80% de moyen-courriers et 87% de court-courriers. Toujours selon les chiffres de la direction, 14,2% des pilotes seront en grève, 18,1% pour le personnel navigant commercial, et 10% pour le personnel au sol. Dans son communiqué, Air France déplore la poursuite du mouvement alors que la période qui s'ouvre « ne permet pas d’engager une quelconque négociation pour y mettre fin ». Et pour cause : Jean-Marc Janaillac a annoncé son départ ce vendredi en raison du vote défavorable de la consultation des salariés.

Le projet d'accord pour une hausse globale des salaires de 2% en 2018, puis de 5% sur les trois prochaines années, a été rejeté par une majorité des salariés d'Air France. Jean-Marc Janaillac ayant lié son avenir à la tête de l'entreprise au résultat de cette consultation, il a donc annoncé sa démission. Le tout, sans que les syndicats ne changent un iota à leur mouvement. Une nouvelle journée de grève est ainsi prévue mardi prochain.

Du côté de l'État, qui est actionnaire d'Air France à hauteur de 14%, il n'est pas question de remettre de l'argent dans la machine, alors que la compagnie aérienne a déjà perdu 300 millions d'euros dans le conflit. Bruno Le Maire, au micro de BFM TV, l'a affirmé : « l'État n'est pas là pour éponger les dettes » du groupe aérien. Il en appelle également au sens des responsabilités des personnels : « 
Quand on a le niveau de rémunération actuel des pilotes, que l’on sait que l’entreprise est en danger, on ne demande pas des revendications salariales aussi élevées ».


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : air france

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Opinion



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"










Rss
Twitter
Facebook