Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Air France : les stewards gays s'inquiètent d'aller en Iran





Le 11 Avril 2016, par

La compagnie française va rouvrir, le 17 avril 2016, sa ligne Paris-Téhéran. Elle l'avait suspendue après l'adoption de sanctions économiques contre le pays islamique sur fonds de crise du nucléaire, crise qui s'est résolue en début d'année 2016 et qui a conduit à la levée de ces mêmes sanctions. Mais les lois en vigueur en Iran posent quelques problèmes aux pilotes et stewards d'Air France.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Première crise chez Air France concernant cette réouverture de liaison : les pilotes et stewards femmes. Elles ont demandé à avoir le droit de ne pas aller à Téhéran à cause de la loi en vigueur sur les tenues des femmes : celles-ci doivent porter le voile et couvrir toutes les parties de leur corps. Une obligation à laquelle le personnel féminin d'Air France ne voulait pas être soumis.

Elles ont eu gain de cause : les vols pour Téhéran feront l'objet d'un droit de choix et le personnel féminin de la compagnie française pourra refuser de s'y rendre. Cette victoire semble avoir donné confiance au personnel gay de la compagnie aérienne : il demande également le droit de choisir de ne pas se rendre en Iran.

Dans le pays, en effet, l'homosexualité est un délit passible de la peine de mort. Sur Change.org le personnel homosexuel a donc lancé une pétition qui a recueilli plus de 1 000 signatures en moins d'une semaine. Ils réclament le même droit que les femmes de la compagnie, à savoir le choix de ne pas se rendre en Iran où, qui plus est, ils risquent leur vie.

Naturellement l'orientation sexuelle des personnes n'est inscrite nulle part sur les documents officiels mais, pour l'auteur de la pétition adressée au PDG d'air France Frédéric Gagey qui signe Laurent M. "pour des raisons autant morales qu'humaines, il est inconcevable de forcer quelqu'un à se rendre dans un pays où ses semblables sont condamnés pour qui ils sont".


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook