Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Air France navigue en plein brouillard





Le 5 Mai 2018, par Olivier Sancerre

Jean-Marc Janaillac, le PDG d'Air France-KLM, a perdu son pari. Lui qui a lié son avenir à la consultation des salariés de la compagnie concernant l'accord salarial de la direction a vu le non l'emporter largement.


Avec plus de 55% des salariés qui ont voté contre le projet d'accord salarial de la direction d'Air France, Jean-Marc Janaillac ne pouvait guère faire autre chose que d'honorer sa promesse : démissionner de son poste de PDG. C'est lors du prochain conseil d'administration, qui pourrait se tenir dès le 9 mai selon Le Figaro, qu'il démissionnera en bonne et due forme. Charge aux administrateurs de choisir un nouveau patron, ce qui demandera sans doute un peu de temps. Un nom pourrait sortir du chapeau pour assurer l'intérim, le temps de trouver un profil pérenne.

Jean-Marc Janaillac avait été nommé à ce poste il y a deux ans, et son mandat devait s'achever dans un an. Après d'âpres négociations, lui et la direction se sont entendus sur un accord salarial avec une hausse globale de 2% cette année, puis de 5% sur les trois prochaines années. Les syndicats, de leur côté, ont d'abord exigé 6% tout de suite, en vertu du rattrapage des dernières années durant lesquelles les augmentations de salaires avaient été gelées. Ils ont finalement demandé 5,1%. Des termes assez proches en fin de compte, mais là où les syndicats demandaient une hausse immédiate, la direction a préféré l'étaler.

Finalement, rien de tout cela ne sera fait et de nouvelles négociations vont devoir reprendre. En attendant, les organisations de personnels ont décidé de poursuivre leur mouvement : de nouvelles journées de grèves pourraient être décidées dès ce lundi. Air France a d'ores et déjà perdu 300 millions d'euros dans ce conflit dont on ne voit toujours pas le bout, encore moins aujourd'hui.



Tags : air france

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"




Les entretiens du JDE

Madelin ou domino ?

L’esprit guerrier des soignants nous sauvera,

Pourrons-nous compter sur les banques ?

#Polanski : l’humiliation de Polanski dessert les femmes !

L’immédiateté et la viralité de l’information ont provoqué des changements radicaux dans nos comportements

Pourquoi l’éco sera pire que le franc CFA.

Alexis Duval, Tereos : « l’avenir de l’industrie sucrière européenne passe par une stratégie internationale »

Nous avons souhaité créer un magazine africain réellement indépendant












Rss
Twitter
Facebook