Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Air France : nouvelle proposition de la direction pour sortir de la crise





Le 17 Avril 2018, par

Le conflit se poursuit à Air France, avec une nouvelle journée de grève ce mardi 17 avril : 70% du programme des vols sera assuré, selon la direction. Mais ce mouvement perlé continue de faire des dégâts dans les résultats de la compagnie aérienne.


Le taux de grévistes a un peu diminué : il sera d'un peu moins de 30% chez les pilotes (-6 points par rapport à mercredi dernier), 20,4% chez les hôtesses et stewards (-1,2 point) et de 12,4% pour les personnels au sol (-2,7 points). Des retards et des perturbations sont à prévoir, prévient Air France, qui demande aux passagers ayant réservé un vol pour le 17 avril de reporter leur voyage. Ce qui n'est pas forcément évident bien sûr. Malgré ce conflit dur, les ponts ne sont pas rompus entre la direction et les syndicats.

Ce lundi, Air France a mis sur la table une nouvelle proposition : une augmentation des salaires immédiate de 2%, puis une hausse de 5% étalée sur les trois prochaines années. Les représentants des personnels ont jusqu'à vendredi midi pour signer ou rejeter le texte ; en tout état de cause, ce projet d'accord est encore loin des revendications syndicales qui exigent une hausse générale et immédiate des salaires de 6%, ramené lundi à 5,1%. Indéniablement, du chemin a tout de même été accompli de part et d'autre puisqu'à l'origine, la direction ne proposait qu'1% d'augmentation tout de suite, suivie de 3,6% sur la période 2019 à 2021.

Selon Air France, avec ce nouvel accord, les salaires augmenteraient en moyenne de 12,5% sur l'ensemble de la période. La compagnie aérienne y assortit toutefois une condition : pour appliquer les mesures contenues dans le texte, il faut que le résultat d'exploitation d'Air France soit supérieur à 200 millions d'euros. Une clause de revoyure est également au programme si l'inflation est plus élevée, ou si les résultats financiers sont négatifs. Si le mouvement se poursuit, c'est ce qui se profile : la grève aurait déjà coûté 220 millions d'euros.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : air france

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook