Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Airbnb : Paris veut fixer le nombre de nuitées





Le 27 Septembre 2017, par

Airbnb est toujours dans le collimateur de la ville de Paris. Le Conseil de Paris veut réduire le nombre de nuitées maximum pour les locations proposées sur la plateforme en ligne. Une baisse « significative », pour reprendre le mot de la Ville.


L'offensive de Paris contre Airbnb et les services de location de meublés touristiques s'appuie sur un constat : dans les quatre premiers arrondissements de la ville, un logement sur quatre ne sert plus à loger des résidents de la ville, dénonce Ian Brossat, adjoint au logement. Des amendes d'un montant de 754 000 euros ont été infligées depuis le début de l'année pour infraction à la réglementation sur les meublés touristiques.

Dans les six prochains mois, la mairie va mettre sur pied des rencontres avec d'autres capitales et grandes villes ; obtenir : organiser une régulation concertée entre les métropoles touchées par les mêmes difficultés. Par ailleurs, la ville de Paris va lancer avec les élus un nouvel observatoire consacré à la location meublée touristique. Le Conseil de Paris demande aussi au gouvernement la possibilité que les collectivités puissent fixer d'elles-mêmes un nombre de nuitées maximales. Le seuil est de 120 nuitées actuellement. La Ville ne souhaite pas donner de chiffre pour le moment, elle entend s'en référer d'abord aux élus.

Un courrier envoyé aux parlementaires par le président du groupe UDI-Modem du Conseil enjoint ces derniers à donner aux villes les pouvoirs réglementaires nécessaires afin de décider du nombre de nuitées. Les locations de type Airbnb sont dans l'œil du cyclone depuis plusieurs années : elles sont accusées de concurrence déloyale avec les hôteliers, de favoriser la spéculation immobilière, ou encore de retirer aux résidents des locations sur la durée.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : airbnb


1.Posté par David le 19/10/2017 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ras-le-bol de ces crispations idéologiques soutenues par le lobby hotelier de la Mairie de Paris. Airbnb est déjà ultra régulée ! Les parisiens ont le droit de partir en week-end tous les week-ends de l'année si ça leur chante et de mettre leur résidence principale en location tous les week-ends, c'est la loi !
Ce n'est pas à Paris de décider de la loi !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"
















Rss
Twitter
Facebook