Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Airbnb licencie 1.900 salariés, un quart de ses effectifs





Le 6 Mai 2020

La crise sanitaire porte un coup extrêmement dur à Airbnb. La plateforme de location de courte durée a lancé un plan de licenciement qui va réduire ses effectifs d'un quart.


Activité touristique réduite

Le groupe américain a pris de plein fouet les mesures de confinement qui se sont imposées partout dans le monde. Les fermetures des frontières ont réduit l'activité touristique à néant, les voyageurs restent chez eux, par conséquent l'activité de la plateforme de location de courte durée entre particuliers perd toute raison d'être. Brian Chesky, le patron d'Airbnb, a annoncé une coupe claire massive qui va réduire les effectifs de l'entreprise d'un quart : 1.900 salariés vont quitter le groupe dès le 11 mai. « Nous vivons collectivement la crise la plus atroce de notre existence », déplore-t-il. Les employés licenciés partiront avec une indemnité correspondant à 14 semaines de salaire, à cela s'ajoute une semaine par année d'ancienneté.

Durant la crise sanitaire, Airbnb a mis en place de nouvelles procédures de désinfection pour les logements proposés sur le site. Des formations pour les hôtes sont également prévues. Mais ces mesures ne sont pas encore de nature à faire revenir des touristes qui, pour le moment en tout cas, n'ont guère repris la route du voyage. Il faudra la levée des mesures de confinement pour que l'activité puisse redémarrer, en particulier dans les villes qui représentent les marchés les plus importants pour Airbnb comme Paris et Londres en Europe.

Un chiffre d'affaires divisé par deux

En attendant une reprise de l'activité touristique, Airbnb doit faire le dos rond. Dans le courrier envoyé par Brian Chesky à ses équipes, le patron explique que le chiffre d'affaires sera deux fois inférieur par rapport aux revenus enregistrés l'an dernier. Sur les neuf premiers mois de 2019, l'entreprise a essuyé une perte de 322 millions de dollars. Airbnb a réalisé de lourds investissements qui malheureusement plombent les résultats en 2020.

En 2018, Airbnb était parvenu à engranger des bénéfices de 200 millions de dollars. Avec le coronavirus, la situation est devenue très compliquée pour Airbnb, qui va devoir s'adapter à la nouvelle donne. Brian Chesky décrit des voyages différents, pour lesquels les touristes rechercheront d'abord la sécurité, la proximité et aussi des prix meilleur marché. À l'image des premières années d'Airbnb que l'entreprise veut retrouver.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook