Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Airbus : 1 000 milliards d’euros dans le carnet de commandes





Le 24 Février 2016, par

Airbus est décidément en pleine forme. L’avionneur européen a franchi un cap symbolique, celui des 1 000 milliards d’euros de carnet de commandes : c’est près de la moitié du produit intérieur brut français en 2015 !


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Le constructeur a enregistré plus de 1 000 commandes nettes l’an dernier, après une année 2014 exceptionnelle (près de 1 500 commandes). En 2015, en moyenne, Airbus comptait 3 commandes chaque jour. Pour 2016, ces commandes devraient se montrer supérieures aux livraisons : le carnet de commandes est plein à craquer, l’entreprise doit en effet livrer 6 818 avions.

La société est donc confronté à un sérieux problème : celui de produire encore plus vite pour livrer plus rapidement. Et faire de la place pour les compagnies clientes… L’attente se compte désormais en années, ce qui n’est jamais bon pour le commerce, en particulier sur un marché très concurrentiel : la clientèle peut être tentée d’aller voir ailleurs, chez Boeing par exemple.

Les lignes de production vont donc augmenter la cadence. Airbus prévoit par exemple la fabrication de 60 A320 par mois d’ici 2019, contre 42 aujourd’hui. Il va falloir suivre le rythme infernal, aussi bien en interne que chez les sous-traitants qui vont devoir mettre la surmultipliée. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Airbus

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook