Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Airbus A400M : un problème technique à l’origine du crash





Le 29 Mai 2015, par

L’enquête autour de l’A400M qui s’est écrasé près de Séville le 9 mai dernier va commencer à dévoiler ses premières conclusions. Et il y a fort à parier qu’il ne s’agit pas d’un problème de pilotage qui a provoqué ce crash, occasionnant un très lourd bilan de 4 morts.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
D’après Marwan Lahoud, directeur de la stratégie d’Airbus, la cause du problème est technique. Ce que confirme d’ailleurs l’examen des boîtes noires, explique-t-il au quotidien allemand Handelsblatt. Le crash a été provoqué par une panne des moteurs de l’appareil.

Airbus, qui a obtenu les résultats de l’étude des deux boîtes noires ce mercredi, a pu constater que ceux-ci corroboraient les « analyses internes » réalisées par l’avionneur. C’est tout particulièrement la gestion électronique des moteurs qui est en cause, c’est d’ailleurs ce qui a motivé le groupe à demander à ses clients de contrôler ce système dans leurs avions.

Autant dire que ce problème technique est une bien mauvaise nouvelle pour un A400M qui cumule les soucis depuis le début de ce programme militaire. Le développement du projet, très complexe, a déjà coûté 20 milliards d’euros depuis 2003, tandis que les clients sont bien loin d’avoir reçu toutes leurs commandes — 180 unités au total.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : airbus

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"
















Rss
Twitter
Facebook