Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Airbus : la Chine pourrait acheter 184 A320





Le 10 Janvier 2018, par

La Chine devrait acquérir 184 Airbus A320, a indiqué Emmanuel Macron. Le Président de la République, actuellement en visite en Chine, a précisé que la commande de Pékin était proche de la finalisation.


Cette commande de 184 A320 représente un montant de plus de 15 milliards d'euros, au prix catalogue d'Airbus. Durant sa visite d'État en Chine, le chef de l'État a déclaré que l'accord sera « bientôt finalisé », après en avoir reçu la confirmation de son homologue Xi Jinping. « Et nous avons également des ambitions pour les A350 et les A380 dans les semaines ou les mois à venir », a enchéri Emmanuel Macron, qui a aussi obtenu l'assurance de la Chine que le pays respecterait la parité des parts de marché entre Airbus et son concurrent américain Boeing.

Pékin a l'habitude de répartir ses commandes d'avion entre les deux avionneurs, mais ces derniers temps Boeing a pris une part plus importante. Durant la visite de Donald Trump l'année dernière, ce dernier était reparti avec sous le bras un contrat de 300 appareils du constructeur américain. Ces 184 avions A320 pourrait rééquilibrer la balance. Les premières livraisons devraient avoir lieu en 2019 ou 2020 ; toutefois, l'Élysée tient à préciser que cette commande n'avait pas encore été annoncée officiellement.

Emmanuel Macron redouble en effet de prudence : pas question de dévoiler de mirifiques résultats durant sa visite d'État, comme il est normalement de coutume. Le chef de l'État a plutôt cherché à minimiser le nombre de ces très gros contrats passés entre la Chine et la France, le résultat final se montrant souvent plus modeste. « Ma philosophie est de ne pas exhiber le montant nominal des contrats », a-t-il confié devant la communauté française à Pékin.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Airbus

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"









Rss
Twitter
Facebook