Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Airbus : le premier A380 propulsé à l'hydrogène testé dès 2025





Le 25 Juin 2021, par La rédaction

Airbus accélère dans l'hydrogène. Le constructeur européen veut en effet tester un premier A380 propulsé à l'hydrogène dès 2025, et crée de nouveaux centres de développement pour y parvenir.


Des centres de développement pour l'hydrogène

Airbus va créer des centres de développement à Nantes et à Brême (Allemagne), qui vont être chargés de la conception des réservoirs cryogéniques indispensables pour l'avion à hydrogène. L'ambition de l'avionneur européen, c'est de pouvoir tester un premier A380 avec de l'hydrogène, ce qui permettra à l'avion de ne produire aucune émission. 

Mais le défi est de taille, littéralement : ces centres de développement devront non seulement imaginer une solution compétitive en termes de coûts, mais aussi d'espace. Un réservoir à hydrogène est jusqu'à 6 fois plus gros qu'un réservoir à kérosène… Par ailleurs, sous sa forme liquide, l'hydrogène doit impérativement être conservé à une température de -250 degrés Celsius. Ces réservoirs doivent donc être à la fois les plus légers possible, mais aussi les plus résistants possible tout en étant réfrigéré.

La technologie à la rescousse

L'enjeu est donc à la fois économique et technique. Le secteur aérien a choisi d'exploiter l'hydrogène sous sa forme liquide, ce qui n'est pas le cas du secteur automobile qui a préféré miser sur l'hydrogène gazeux à haute pression, dont les conditions de stockage sont moins drastiques. Si Airbus a la volonté de se hisser au niveau du défi technologique de l'hydrogène, le constructeur s'intéresse à d'autres énergies pour réduire les émissions de CO2 dans le secteur aérien. L'entreprise regarde en effet de près les piles à combustibles ainsi que la motorisation électrique.

L'avenir pourrait d'ailleurs être hybride, car l'A380 propulsé à l'hydrogène dont le premier test est prévu dans quatre ans doit aussi embarquer un moteur électrique. Quant aux réservoirs cryogéniques, la fabrication des premières unités doit débuter dans deux ans, sur les deux sites de développement. C'est un enjeu de taille pour tout le secteur aérien.



Tags : airbus

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook