Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Airbus loin devant Boeing pour la livraison d'avions





Le 6 Janvier 2021, par La rédaction

Malgré un contexte sanitaire et économique très éprouvant, la performance d'Airbus en 2020 devrait être particulièrement solide en termes de livraison d'avions.


Contexte inédit

Les estimations de l'agence américaine Bloomberg donnent 560 livraisons pour Airbus l'an dernier. Au onzième mois de l'année, le constructeur européen avait atteint 477 livraisons, un résultat somme toute honorable au vu de la situation très compliquée dans le secteur aérien. Les compagnies aériennes ont en effet, pour la plupart d'entre elles, gelé leurs commandes et les livraisons auprès des avionneurs en raison d'une activité largement paralysée par la crise sanitaire. En panne de passagers et de trésorerie, les principaux clients d'Airbus et de Boeing ne sont pas en mesure de respecter leurs engagements, mais il semble qu'Airbus ait réussi à tirer son épingle du jeu.

Le grand concurrent américain n'était parvenu qu'à livrer 118 appareils au mois de novembre. Il est vrai que Boeing a cumulé les difficultés en 2020 : non seulement la pandémie et ses conséquences frappent tout aussi fort aux États-Unis, mais en plus l'entreprise se débat avec la crise du 737 MAX, cloué au sol suite à deux accidents dramatiques. Après des changements apportés à l'avion, le constructeur a obtenu le feu vert des autorités aériennes américaines pour qu'il puisse de nouveau décoller. Mais le contexte économique est tel que les ventes et les livraisons du best-seller de Boeing ne risquent pas de rebondir de si tôt.

Performance remarquable

Certes, Airbus est très loin de son objectif de livraison de 880 appareils en 2020 (une prévision donnée en début d'année dernière), après avoir livré 863 avions en 2019. Mais pour l'entreprise, ces 560 appareils livrés sonnent comme une performance tout à fait remarquable. L'entreprise précisera le chiffre lors de son bilan commercial annuel, un processus complexe et encore plus en période de pandémie. Mais d'ores et déjà, c'est un succès en Bourse pour l'avionneur, avec une action qui a grimpé de 5% mardi 5 janvier. 

Pour faire face aux conséquences de l'épidémie, Airbus a annoncé au mois juin une réduction drastique de ses effectifs : 15.000 emplois en moins, dont 5.000 en France, sur des effectifs mondiaux de 135.000 salariés. Une coupe claire qui suivait une baisse importante de la production (40%) jusqu'en 2021. Des décisions lourdes qui montrent le poids de l'impact de la crise sanitaire pour le constructeur.



Tags : Airbus

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook