Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Allemagne : fin soudaine des aides à l'achat de véhicules électriques





Le 20 Décembre 2023, par Aurélien Delacroix

La décision soudaine du gouvernement allemand de supprimer les aides à l'achat de véhicules électriques, en réponse à une crise budgétaire sévère, suscite de vives inquiétudes quant à l'avenir de l'industrie automobile et des objectifs environnementaux du pays.


L'Allemagne coupe les aides à l'achat de véhicules électriques

Les mesures d'austérité budgétaire en Allemagne ont conduit à une suppression inattendue des aides à l'achat de véhicules électriques, une manœuvre qui risque de fragiliser fortement la compétitivité de l'industrie automobile allemande. Les constructeurs nationaux, déjà confrontés à des défis majeurs dans leur transition vers l'écomobilité, pourraient voir leur position sur le marché mondial ébranlée, notamment face à une concurrence chinoise en plein essor. Ferdinand Dudenhoeffer, analyste du Centre de recherche sur l'Automobile, souligne que cette décision pourrait avoir des « conséquences dramatiques » pour les constructeurs locaux.

La suppression de ces aides financières met également en péril l'ambitieux objectif de l'Allemagne d'intégrer 15 millions de véhicules électriques sur ses routes d'ici 2030. Cette cible, déjà jugée « extrêmement irréaliste » par le journal économique Handelsblatt, semble désormais encore plus éloignée. Le gouvernement, en reconnaissant la « situation regrettable » créée par cette mesure, souligne le dilemme entre les nécessités budgétaires et les engagements environnementaux.

Route incertaine pour l'électromobilité allemande

Le retrait des aides à l'achat de véhicules électriques s'inscrit dans un contexte économique tendu. La Cour constitutionnelle allemande, en novembre, a annulé la réaffectation de 60 milliards d'euros de crédits pandémiques vers des investissements verts, créant un déficit budgétaire important. Pour y remédier, le chancelier Olaf Scholz et sa coalition ont opté pour des coupes dans les dépenses, visant à combler un trou budgétaire de 17 milliards d'euros en 2024. Cette situation a conduit la Bundesbank à revoir à la baisse ses prévisions de croissance, anticipant une hausse du PIB de seulement 0,4% en 2024.

L'annulation des aides pour les véhicules électriques en Allemagne soulève des questions cruciales sur l'avenir de l'écomobilité dans le pays. Alors que les constructeurs allemands font face à une compétition internationale féroce et à une demande en berne, cette décision pourrait marquer un tournant dans la stratégie nationale en matière de mobilité durable et d'objectifs climatiques. La voie vers une transition écologique réussie semble désormais semée d'embûches et d'incertitudes.





1.Posté par elie sicard le 19/02/2024 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Selon des opinions de spécialistes, la voiture électrique revient aussi cher que la voiture thermique et sa production de CO², toutes causes confondues, n'apporte aucun bénéfice. Mais ça permettra de nouvelles taxes. L'Allemagne a anticipé.

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook