Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Allemagne : une croissance en baisse en 2013





Le 15 Janvier 2014, par

La locomotive économique allemande souffre t-elle d'un ralentissement ? Le rythme de croissance outre-Rhin a en effet décéléré en 2013 suite à la défaillance de ses partenaires européens. Mais la croissance pourrait redémarrer fortement cette année.


De fait, d'après l'Office fédéral de la statistique du pays, la croissance a été l'an dernier de 0,4%, alors que l'Allemagne affichait un taux de 0,7% en 2012. C'est la plus mauvaise performance économique du pays depuis 2009 et une déception pour les analystes qui s'attendaient à une croissance de 0,5%. La cause de ce ralentissement est connu : il s'agit de la situation en Europe. Plusieurs pays partenaires de l'Allemagne ont souffert en 2013, à l'image de la France.
 
Le commerce extérieur, véritable moteur de la croissance outre-Rhin depuis trois ans, a calé et perdu 0,3% en 2013 par-rapport à 2012. Les politiques d'austérité, principalement impulsées en Europe par l'Allemagne, ont eu pour résultat des baisses de l'activité sur le vieux continent : l'impact a été non négligeable pour l'économie allemande.
 
Et la demande intérieure, toujours très forte, n'a pas permis de redresser la barre ni compenser la baisse du commerce extérieur. Les ménages ainsi que les administrations publiques ont dépensé au même niveau qu'en 2012 : leur consommation a augmenté de respectivement 0,9 et 1,1 point.
 
Cependant, la reprise de l'activité qui donne des signes de frémissement en France, ainsi qu'une consommation des ménages toujours élevée devraient permettre à l'Allemagne de connaître une croissance bien plus importante cette année. Les experts estiment que le pays devrait connaître une expansion de 1,2 à 2% de son PIB en 2014 (1,7% pour la Commission européenne). Des prévisions encourageantes, aussi bien pour l'Allemagne que pour la France, premier partenaire commercial du pays, qui devrait profiter de cette augmentation de la croissance.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook