Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Alstom : feu vert de Bruxelles pour acquérir Bombardier Transport





Le 3 Août 2020, par François Lapierre

Le feu vert de la Commission européenne était attendu avec impatience et une certaine angoisse par Alstom. Bruxelles a finalement autorisé l'acquisition de la branche transports de Bombardier.


Numéro deux mondial

Alstom a été autorisé par la Commission européenne a acquérir la branche transports du groupe canadien Bombardier pour 6 milliards d'euros. Un soulagement pour l'industriel français, un an et demi après le véto de Bruxelles à son opération de fusion avec l'allemand Siemens. Avec cette acquisition, Alstom devient le numéro deux mondial du rail, employant 76.000 salariés, et affichant un chiffre d'affaires de 15,5 milliards d'euros. Pour obtenir le feu vert de la Commission, Alstom a dû multiplier les concessions : plusieurs sites et activités vont ainsi être cédés. À commencer par ses trains Coradia, assemblés à Reichshoffen, en Alsace.

780 emplois sont concernés par cette cession, qui va être organisée par Alstom. Certains salariés craignent que l'entreprise ne choisisse un acheteur moins disant, ce dernier devenant effectivement un concurrent direct de Alstom. Le gouvernement se dit vigilant sur la situation de l'emploi dans cette usine. Le groupe va aussi devoir vendre la plateforme Talent 3 de Bombarder, qui fabrique des automoteurs en Allemagne et en Autriche. 

Alstom forcé à des cessions

Une usine basée au nord de Berlin sera également vendue, ainsi que la participation de Bombardier Transport au sein de Zefiro qui construit des trains à grande vitesse en partenariat avec Hitachi. Alstom assure dans le communiqué de sa conformité avec l'ensemble des processus sociaux en vigueur. L'entreprise prévoit d'en terminer avec ces cessions au premier semestre 2021. Avec l'apport de Bombardier Transports, Alstom va désormais être en mesure de concurrencer le leader du secteur, le puissant groupe chinois CRRC.

Alstom a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 8,2 milliards d'euros, tandis que Bombardier Transport avait enregistré des ventes à hauteur de 8,3 milliards de dollars US (environ 7 milliards d'euros). Les carnets de commande respectifs des deux entreprises se montent à 40,9 milliards d'euros et 30,1 milliards d'euros.



Tags : Alstom

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook