Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Alstom : gel du plan de restructuration à Belfort





Le 26 Septembre 2016, par

La semaine est cruciale pour les salariés de l'usine d'Alstom à Belfort. Une réunion du comité central d'entreprise a eu lieu ce lundi 26 septembre, tandis que mardi se tiendra un mouvement de grève.


Dans deux ans, Alstom a l'intention d'arrêter la production de trains dans l'usine historique du groupe, à Belfort. Sur les 480 salariés que compte cette ligne, 400 seraient menacés par une perte de leur emploi. Le dossier surgit alors que les principales écuries politiques s'échauffent pour l'élection présidentielle de 2017.

Et le politique s'est invité à la table des négociations. L'État, actionnaire d'Alstom avec 20% du capital, a obtenu un gel du projet de restructuration de l'usine, a-t-on appris à l'issue du comité d'entreprise. Mais pas pour longtemps, d'ici à la prochaine réunion avec les autorités publiques, prévue pour le 4 octobre.

Le gouvernement fera plusieurs propositions dans les prochains jours, sans doute en fin de semaine ou en début de semaine prochaine. Christophe Sirugue, secrétaire d'État à l'industrie, va donner aux syndicats des « réponses » sur le dossier de Belfort, et mieux encore : un « plan global » pour pour toutes les usines d'Alstom en France (il y en a douze). Quant à son homologue des Transports, Alain Vidalies, il a évoqué des « pistes » pour assurer l'avenir du site de Belfort.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : alstom

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook