Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Alstom : les offres de GE et de Siemens/Mitsubishi dans la dernière ligne droite





Le 20 Juin 2014, par

On approche de l'épilogue dans le feuilleton Alstom. Les deux prétendants, General Electric et l'attelage Siemens et Mitsubishi ont bonifié leurs offres et rencontrés le président de la République ce vendredi.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Du côté de GE, la proposition est beaucoup plus complète. Jeffrey Immelt le patron du groupe américain propose de créer trois coentreprises détenues à égalité avec Alstom pour les turbines à vapeur, les réseaux, et les énergies renouvelables. Alstom y gagne en plus l'activité signalisation ferroviaire. L'État français aura un droit de véto concernant les questions de sécurité, ainsi que des droits de gouvernance spécifiques. En revanche, rien de changé pour l'offre en numéraire, GE apporte toujours 12,4 milliards d'euros.
 
L'alliance de circonstance entre l'allemand Siemens et le japonais Mitsubishi a dans la foulée augmenté sa propre offre. La somme mise sur la table pour racheter une partie des activités d'Alstom se monte désormais à 8,2 milliards d'euros. Mitsubishi souhaite désormais détenir 40% de la division Énergie (turbine vapeur, hydro et réseaux). Les deux larrons vont investir 400 millions d'euros de plus (pour Siemens) et 800 millions (pour Mitsubishi).
 
Le conseil d'administration d'Alstom se réunira lundi pour donner son opinion sur l'offre de GE, pour qui le groupe français a une nette préférence, au grand dam du ministère de l'Économie qui préfèrerait l'offre Siemens/Mitsubishi. Mais Patrick Kron, le PDG d'Alstom, nourrit une haine recuite contre Siemens et visiblement, l'offre de l'attelage ne lui convient pas.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook