Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Alstom pourrait acquérir l’activité ferroviaire de Bombardier





Le 17 Février 2020, par Olivier Sancerre

Alstom se rapproche chaque jour de l’acquisition de Bombardier Transport. Les activités ferroviaires du groupe canadien devraient en effet tomber dans l’escarcelle de l’industriel français.


Prudence du côté d’Alstom

Le Wall Street Journal affirme qu’Alstom a signé un accord avec Bombardier pour l’acquisition des activités ferroviaires du groupe canadien. Du côté français, on ne veut pas précipiter les choses. Alstom se contente de confirmer que des discussions sont bien en cours avec Bombardier et que les négociations se poursuivent. « Aucune décision finale n’a été prise » indique encore l’industriel, qui a réuni la semaine dernière son conseil d’administration pour évoquer cet achat de grande ampleur.

Le prix de Bombardier Transport, dont l’activité représente la moitié du chiffre d’affaires de l’entreprise (un total de 16 milliards de dollars annuels), pourrait être de l’ordre de 7 milliards d’euros. Une somme importante pour Alstom, dont le chiffre d’affaires est de 8 milliards d’euros. C’est pourtant une bonne affaire : les rames de trains et de métros de Bombardier sont présentes dans une soixantaine de pays, notamment en France et en Allemagne.

Des milliards de pertes pour Bombardier

Avec Bombardier Transport en poche, Alstom renforcerait ses positions dans ce secteur après la déception de l’interdiction par la Commission européenne de la fusion avec Siemens. Alstom devra néanmoins obtenir le feu vert de Bruxelles pour l’activité ferroviaire de Bombardier, en espérant cette fois que la Commission se montrera plus souple.

Bombardier croule sous les dettes : plus de 10 milliards de dollars. C’est ce qui pousse le groupe à vendre ses activités à la découpe. Il y a quelques jours, l'entreprise cédait totalement les rênes de son programme A220 (ex CSeries) à Airbus et au gouvernement québécois. C’est le développement de cet avion moyen courrier qui a précipité les difficultés de l’industriel. Bombardier emploie 64.000 salariés, contre 35.000 pour Alstom.



Tags : Alstom

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook