Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Altice plonge en Bourse malgré SFR qui recrute des abonnés





Le 2 Août 2018, par

SFR continue de recruter des abonnés. Mais l'opérateur d'Altice multiplie les promotions et son chiffre d'affaires recule de 3,8% au second trimestre.


Les investisseurs n'ont pas apprécié les résultats du deuxième trimestre d'Altice, la maison-mère de SFR. Le titre du groupe a plongé de plus de 16% ce jeudi à la clôture de la Bourse… Pourtant, l'opérateur télécoms n'a pas démérité entre avril et fin juin : l'entreprise a en effet recruté 211 000 nouveaux clients dans le mobile, et 13 000 dans le fixe. Un rythme un peu plus faible qu'au premier trimestre, mais tout de même : depuis le début de l'année, SFR a récupéré un demi-million d'abonnés partis voir ailleurs.

Mais voilà, ce résultat est la conséquence de nombreuses promotions qui ont fait baisser le chiffre d'affaires de 3,8%, et l'Ebitda de 9,1%. À cela s'ajoute la fin des économies engrangées par l'application très large de la TVA à 2,1% : SFR a longtemps couplé ses offres téléphonie et internet avec l'accès à son kiosque presse qui bénéficie d'une TVA réduite. L'Assemblée nationale ayant sifflé la fin de la partie, ce sont de 216 à 360 millions d'euros d'économies qui sont partis en fumée pour l'opérateur…

Altice espère néanmoins retrouver le vert d'ici la fin de l'année, voire au début de l'année prochaine. Le groupe, qui comprend plusieurs autres opérateurs en Europe (dont Portugal Telecom), accuse lui aussi une baisse de son chiffre d'affaires sur le deuxième trimestre de 2,3%. Pas de quoi rassurer des marchés qui s'interrogent toujours sur la résorption de la dette d'Altice. L'entreprise a commencé à vendre des actifs afin de récupérer de la trésorerie.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : altice

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook