Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Altice se coupe en deux pour mieux séduire les investisseurs





Le 9 Janvier 2018, par Aurélien Delacroix

Branle-bas de combat chez Altice. Patrick Drahi, qui a repris la barre du groupe suite à la déconfiture boursière de l'automne dernier, imprime sa marque encore plus en profondeur en séparant tout simplement en deux son entreprise.


Le groupe Altice est désormais double. Il y a d'un côté toutes les activités américaines, notamment dans le câble (la société y possède Suddenlink et Cablevision). Cette entité est présidée par Patrick Drahi, et le directeur général est Dexter Goei. L'autre facette d'Altice est tournée vers l'international, elle regroupe les activités de fournisseur d'accès à internet et d'opérateur télécoms (SFR en France, Portugal Telecom, HOT en Israël) ainsi que toute la presse (BFM, L'Express, Libération). Altice Europe a pour directeur général Dennis Okhuijsen. 

En Europe, la déclinaison d'Altice est elle-même séparée en trois pôles : France, télévision payante et International. Altice Europe a l'intention d'optimiser ses investissements en matière de production de contenus et de droits sportifs : la Champion's League britannique coûte 1,2 milliards d'euros, une somme que SFR seul ne peut supporter. Alors que l'opérateur fait toujours face à de sérieuses difficultés pour retenir ses abonnés, attirés par les sirènes de la concurrence.

Dans tous les cas, Patrick Drahi demeure l'actionnaire principal et ce, avec un engagement à long terme selon les termes de l'entreprise. Cette séparation des activités d'Altice, avec d'un côté les États-Unis et de l'autre le reste du monde, clarifie les choses pour les investisseurs qui peuvent être déboussolés par la boulimie d'acquisitions et de métiers du groupe. L'opération a semble-t-il été couronnée de succès, puisque le cours de l'action a repris du poil de la bête : près de 7% de mieux, avec un franchissement du seuil des 10 €.



Tags : altice

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook