Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Altice veut les pleins pouvoirs chez SFR





Le 18 Février 2015, par

Altice, la maison-mère de Numericable qui s’est emparée de SFR en avril dernier, veut le contrôle total sur l’opérateur. Déjà propriétaire de 60% de l’entreprise, la holding souhaite désormais se porter acquéreur des 20% détenus par Vivendi.


Vivendi est l’ancien propriétaire de SFR. L’entreprise a reçu 13 milliards d’euros l’an dernier pour céder la plus grande part de l’opérateur à Altice, mais la holding détenu par Patrick Drahi cherche à asseoir son autorité : c’est pourquoi Vivendi a reçu une offre ferme en vue de l’acquisition de sa participation dans SFR.

Ces 20% représentent une somme de 3,9 milliards d’euros, qui seront financés pour moitié par un programme de rachat d’actions de Numericable-SFR, et pour l’autre moitié par Altice France via une garantie bancaire. Cette somme valorise l’action de SFR à hauteur de 40 euros l’unité.

Vivendi encaisserait en tout et pour tout 17 milliards d’euros. Le Directoire de la société se réunira le 27 février pour avaliser ou pas la transaction.

Avec la mainmise complète sur le capital de SFR, Altice aura les mains libres pour décider du sort de l’opérateur. Pour le moment, ce dernier est en phase de consolidation, avec une première échéance très importante : les enchères pour les fréquences dites « en or » à 700 Mhz, que le gouvernement va proposer en fin d’année. Altice pourra t-il encore lever des fonds supplémentaires pour en acquérir une ?


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : altice, sfr, vivendi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook