Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Amazon : 4 milliards de dollars pour protéger les salariés





Le 4 Mai 2020, par François Lapierre

Amazon a connu un premier trimestre très occupé. Le géant du commerce en ligne est devenu, pour beaucoup de confinés, le seul magasin qui continue de livrer des produits essentiels.


Ventes en forte progression

Avec un chiffre d'affaires de 75,5 milliards de dollars entre janvier et mars, Amazon a renforcé sa position de leader dans le commerce en ligne : les revenus sont en progression de 26% par rapport aux trois premiers mois de l'année dernière. En revanche, le bénéfice net a reculé de 29%, à 2,5 milliards. Et Jeff Bezos, le fondateur et PDG de l'entreprise, a annoncé que les 4 milliards de bénéfices opérationnels réalisés par Amazon en ce début d'année serviront à protéger les salariés du groupe en cette période de crise sanitaire. Une décision qui n'a pas fait les affaires des actionnaires : le cours de l'action perdait près de 5% lors des échanges après la clôture de Wall Street.

Amazon emploie un million d'employés dans le monde, et le groupe a multiplié les embauches ces dernières semaines pour faire face à l'afflux de commandes provenant des clients confinés. Les 4 milliards vont servir à acheter des équipements de protection personnelle, à mettre en place des processus plus efficaces pour assurer une meilleure distanciation sociale, à renforcer les moyens de nettoyage sur les sites, et aussi à mieux rémunérer les équipes.

Amazon va développer un test COVID-19

Des centaines de millions de dollars seront aussi investis dans le développement des capacités de test à la contamination au COVID-19, a ajouté Jeff Bezos. Des dizaines d'ingénieurs d'Amazon vont s'atteler à cette tâche. L'entreprise doit aussi faire face à la hausse des frais de port : le coronavirus perturbe en effet la chaîne de distribution. Le groupe y a consacré 11 milliards de dollars au premier trimestre, en hausse de 49%.

La direction d'Amazon a également prédit des bénéfices de 1,5 milliard de dollars pour le second trimestre, qui pourraient devenir des pertes. Les incertitudes actuelles sont telles que l'entreprise a voulu rester prudente. Amazon peut compter sur sa filiale AWS qui fournit aux entreprises des services dans le nuage : au premier trimestre, elle a engrangé plus de 3 milliards de dollars de profits, soit 500 millions de plus que le reste du groupe.



Tags : Amazon

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook