Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Amazon France va faire payer la « taxe Gafa » aux entreprises françaises





Le 2 Août 2019, par Paul Malo

Taxez Amazon, et ce sont les entreprises françaises utilisant la plate-forme de vente en ligne qui règleront la facture…


Un désavantage concurrentiel

La taxe dite Gafa sur le numérique adoptée le 11 juillet dernier ne taxera pas qui l’on pensait : ce sont les entrepreneurs, et donc leurs clients, qui vont régler la facture. En effet, la filiale française du géant américain du commerce en ligne Amazon a confirmé son intention de répercuter cette taxe sur les tarifs des services proposés aux entreprises françaises utilisant sa plate-forme de vente en ligne. Elle estime ne pas avoir d'autre choix que de la leur répercuter.

Amazon a déjà informé ses vendeurs d’une hausse de ses commissions en fonction des services utilisés. Cette réaction à la « taxe Gafa » va-t-elle s’élargir aux autres géants américains du Net concernés : Google, Facebook, Apple… ? Amazon est en tout cas conscient que cela pourrait « mettre les petites entreprises françaises en position de désavantage concurrentiel par rapport à leurs homologues d’autres pays ».



 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"












Rss
Twitter
Facebook