Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Amazon bien parti pour devenir le premier employeur de la planète





Le 30 Novembre 2020, par François Lapierre

Le confinement et les différentes mesures visant à réduire les cas de contamination ont fait un grand vainqueur : Amazon. Pour servir un nombre toujours plus important de clients, le géant du commerce en ligne n'a cessé d'embaucher.


Des embauches record en 2020

Si la crise sanitaire a complètement chamboulé l'économie de la planète et poussé de nombreuses entreprises au bord de la faillite, d'autres au contraire ont poussé leur avantage pour devenir absolument indispensables pour des millions de consommateurs. C'est le cas d'Amazon vers lequel une bonne partie des confinés se sont tournés pour s'approvisionner en produits de toute sorte. Pour honorer des commandes toujours plus nombreuses, Amazon a dû multiplier les embauches. Entre les mois de janvier et d'octobre, le groupe a créé 427.300 emplois dans le monde. Le géant du e-commerce compte désormais 1,2 million d'employés, dont 10.000 en France. L'entreprise, créée par Jeff Bezos il y a 26 ans, est le troisième plus gros employeur au monde, derrière Walmart avec 2,2 millions d'employés, et China National Petroleum (1,34 million).

Durant les neuf premiers mois de l'année, Amazon a battu tous les records d'embauche (le précédent record était détenu par Walmart avec 230.000 embauches en 2000). Pour donner de la performance de l'entreprise cette année, Carrefour, premier employeur de France, compte 364.000 salariés. Et l'activité d'Amazon ne repose pas uniquement sur les petites mains des entrepôts : 100.000 intérimaires sont indispensables durant les fêtes de fin d'année. Et les livraisons sont assurées par une armée de sous-traitants (500.000 chauffeurs et employés).

Soupçons de pratiques anticoncurrentielles

La croissance d'Amazon est réellement impressionnante : en septembre 2018, le groupe comptait 613.000 salariés. Depuis, les effectifs ont tout simplement doublé ! Et si l'entreprise poursuit sur un rythme annuel de 400.000 embauches chaque année, elle dépassera le géant américain de la distribution Walmart dès 2023. Si le confinement a effectivement profité à Amazon et accéléré les embauches, la société était déjà bien partie pour atteindre ces niveaux d'effectifs à plus ou moins brève échéance au vu de son succès.

Une telle puissance ne peut qu'attirer l'intérêt des régulateurs. Aux États-Unis comme en Europe, les autorités enquêtent sur certaines pratiques de l'entreprise : Bruxelles s'intéresse d'ailleurs de très près à la manière dont Amazon exploite les données recueillies auprès des consommateurs pour espionner les vendeurs tiers et copier leurs produits vedettes. 



Tags : Amazon

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Merci Donald !

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.













Rss
Twitter
Facebook