Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Amazon ferme plusieurs de ses magasins physiques





Le 4 Mars 2022, par François Lapierre

Amazon ajuste sa stratégie pour les magasins physiques. Le géant du commerce en ligne va ainsi fermer plusieurs de ses réseaux de magasins ayant pignon sur rue, pour se concentrer sur l'alimentaire et les vêtements.


68 boutiques physiques fermées

Amazon a beau être le roi incontesté du commerce en ligne, le groupe américain exploite aussi des réseaux de magasins physiques. Mais plusieurs d'entre eux vont fermer, en particulier les librairies et les boutiques temporaires. « Nous avons décidé de fermer nos magasins Amazon 4-star, Books, et Pop Up », a expliqué un porte-parole. Cela représente 66 points de vente aux États-Unis, et 2 au Royaume-Uni. Les magasins Pop Up étaient des boutiques éphémères, Amazon Books étant les librairies.

Quant au réseau 4 Stars, il recouvrait des magasins vendant des produits notés 4 étoiles sur les 5 possibles : livres, appareils électroniques, articles ménagers, jeux et jouets. L'entreprise précise travailler avec les employés concernés par ces fermetures pour les aider à trouver de nouveaux postes au sein d'Amazon.

Habillement et alimentaire

Amazon demeure engagé dans le développement d'expériences et de technologies de vente physiques sur le long terme. Il n'est pas question de se désengager : « nous nous concentrons sur nos établissements Amazon Fresh, Whole Foods Market, Amazon Go et Amazon Style ». Le groupe veut en effet s'imposer dans les produits frais, avec Go et la chaîne de supermarchés Whole Foods Market achetée en 2017, ainsi que dans l'habillement (Amazon Styles). 

La pandémie a bousculé les habitudes de consommation. Les gens se rendent moins dans les magasins physiques et préfèrent passer commande en ligne, réduisant l'attrait des boutiques traditionnelles. Malgré tout, dans certains secteurs comme l'alimentaire et les vêtements, il est difficile de se passer de magasins physiques.



Tags : amazon

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook