Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Amazon lance un service de vente et de livraison de médicaments





Le 18 Novembre 2020, par Olivier Sancerre

Depuis l'acquisition de PillPack en 2018, Amazon se préparait à entrer sur le marché de la livraison de médicaments. C'est désormais officiel avec Amazon Pharmacy, une offre complète qui pourrait rapidement s'imposer sur le marché américain.


Un énorme marché

Amazon a l'intention de croquer une bonne part de l'énorme marché américain de la pharmacie, qui représente 312 milliards de dollars chaque année et qui affiche une croissance annuelle de 3%. Avec Amazon Pharmacy, lancé dans 45 États américains, le géant du commerce en ligne pourrait bien y parvenir. Il s'agit d'un portail sécurisé sur lequel les patients renseignent leurs informations d'assurance, sélectionnent un moyen de paiement et gèrent leurs ordonnances. Un service de pharmaciens en ligne permet d'obtenir de l'aide et des conseils.

Amazon, qui s'appuie sur son énorme réseau de livreurs et d'entrepôts répartis sur tout le territoire américain, travaille « dur pour gérer les complications de manière transparente afin que toute personne ayant besoin d'une ordonnance puisse comprendre ses options, passer sa commande au prix le plus bas possible et se faire livrer ses médicaments rapidement », explique T.J. Parker, le vice-président d'Amazon Pharmacy. La plateforme a de quoi réussir dans ce secteur.

Pas d'opioïdes sur Amazon Pharmacy

Les abonnés Prime bénéficient de leurs avantages habituels (notamment la livraison en deux jours), mais ceux qui ne possèdent pas d'assurances peuvent aussi économiser jusqu'à 80% sur les prix des médicaments génériques et 40% sur les médicaments d'origine. De quoi pousser les clients à souscrire un abonnement annuel facturé 119 $.

On trouvera sur Amazon Pharmacy des médicaments comme l'insuline, les crèmes de stéroïdes triamcinolones, la metformine pour contrôler la glycémie et le sumatriptan pour les migraines. Mais pas d'opioïdes, dont la vente est très contrôlée aux États-Unis en raison des cas d'utilisation abusive pouvant entraîner des overdoses. Bien sûr, les médicaments livrés devront être prescrits par un médecin ou un prestataire de soins agréé.



Tags : Amazon

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook