Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Amazon limité par la justice aux produits essentiels





Le 14 Avril 2020, par La rédaction

En France, Amazon va devoir limiter son activité à la commercialisation de produits alimentaires, d'hygiène et médicaux, a décidé le tribunal judiciair e de Nanterre.


Crainte pour les salariés

C'est un camouflet pour la filiale française du géant du commerce en ligne. Le tribunal judiciaire de Nanterre, dont dépend le siège de l'entreprise basé à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), avait été saisi en référé le 8 avril par le syndicat Solidaires (Sud). L'organisation exigeait la fermeture des six entrepôts français du groupe, ou à tout le moins la réduction de son activité aux 10% de marchandises dites « essentielles ». L'objectif de Solidaires étant de protéger la santé des salariés. La justice a choisi la deuxième solution.

En France, Amazon est donc tenu de « restreindre l'activité de ses entrepôts aux seules activités de réception des marchandises, de préparation et d'expédition des commandes de produits alimentaires, de produits d'hygiène et de produits médicaux ». Si l'entreprise ne s'exécute pas sous les 24 heures, elle sera astreinte à un million d'euros par jour de retard et par infraction constatée. 

Amazon fait appel

Amazon lèvera cette restriction d'activité après une évaluation des risques professionnels liés au coronavirus sur l'ensemble des entrepôts. Elle s'applique pendant une durée maximum d'un mois, qui pourra être rallongée par un nouveau jugement. Pour Solidaires, la décision de la justice est une victoire : ce dernier pointait en effet une « bombe sanitaire et sociale (…) qui concerne plus de 10.000 travailleurs directs et une armée d'intérimaires et de livreurs ».

Depuis le début du confinement, Amazon restreint déjà les livraisons de produits « non essentiels ». Après le jugement, le groupe a expliqué que « rien n'est plus important que la sécurité des collaborateurs », avant de détailler les mesures prises pour les salariés : « nous avons distribué sur nos sites plus de 127.000 paquets de lingettes désinfectantes, plus de 27.000 litres de gel hydroalcoolique, ainsi que plus de 1,5 million de masques ». L'entreprise va faire appel, ce qui ne suspend pas la décision de justice.



Tags : Amazon

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook