Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Amende record pour les groupes d'hygiène, de la santé et de la beauté





Le 19 Décembre 2014, par

Les marques ont beau jurer de leur volonté de faire les quatre volontés du client et de son portefeuille, certaines d'entre elles n'hésitent pas à s'entendre sur le dos des consommateurs afin de maintenir leurs marges.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Il en va ainsi des grandes marques dans les secteurs de l'entretien, de l'hygiène et de la beauté, des marchés qui représentent 4,2 milliards d'euros (entretien) et 7 milliards d'euros (hygiène beauté) entre 2003 et 2006. L'Autorité de la concurrence a convaincu treize marques d'entente sur les prix durant cette période et les condamnent donc à une amende cumulé record de 950 millions d'euros.

Les sanctions sont réparties ainsi : 609,97 millions d'euros contre 11 fabricants de produits de beauté et d'hygiène, 345,2 millions contre 8 marques de produits d'entretien. Dans les deux dossiers, six entreprises sont impliquées (Colgate-Palmolive, Henkel, Unilever, Procter & Gamble, Reckitt Benckiser, Sara Lee). Toutes ces sociétés ont été reconnues coupables de coordination de « leurs politiques commerciales auprès de la grande distribution et en particulier, pour s’être concertées sur les hausses de prix ». L'Oréal est le groupe le plus touché, avec un total de 189 millions d'euros.

SC Johnson, l'entreprise à l'origine de la révélation des faits, s'en tire sans amende. Unilever, condamné dans les deux volets et qui doit verser 173 millions d'euros, assure que ce montant est « totalement disproportionné et injustifié ». Plusieurs entreprises ont décidé de faire appel de cette décision.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : concurrence

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook