Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Android domine le marché des smartphones





Le 5 Novembre 2016, par

Sur le marché des smartphones, les choses sont claires : il y a une plateforme qui domine de la tête et des épaules, et les autres. Android, le système d’exploitation développé par Google, est utilisé par pratiquement 9 appareils sur dix.


La firme Strategy Analytics a fait les comptes, et ils montrent si besoin était qu’Android est le grand vainqueur en termes de parts de marché sur le secteur des smartphones. Au troisième trimestre, il représente en effet 87,5% des 375 millions d’appareils vendus en être début juillet et fin septembre. Les autres plateformes doivent se contenter de la portion congrue, à commencer par Apple dont iOS — installé dans l’iPhone — compte 12,1%.

Quand Android a gagné plus de 10% sur un an, iOS dévisse de plus de 5%. Quant aux autres systèmes d’exploitation, ils doivent se partager 0,3% seulement du marché : BlackBerry et Microsoft (Windows 10 Mobile) doivent se partager des miettes de plus en plus petites.

Néanmoins, ce qu’Apple perd en volume, l’entreprise le gagne en valeur. L’iPhone capte en effet 103% des profits de l’industrie. Plus de 100% ? Oui, car tous les autres constructeurs de smartphones perdent de l’argent dans cette activité : si Android est plébiscité par les utilisateurs, la plateforme ne permet pas de gagner un seul dollar…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : smartphone

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook