Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Apple : Tim Cook raille les « foutaises politiques » de Bruxelles





Le 1 Septembre 2016, par Olivier Sancerre

Des « foutaises politiques ». C’est ainsi que Tim Cook, le patron d’Apple, a qualifié la décision de la Commission européenne sur le redressement fiscal record de 13 milliard d’euros que l’entreprise doit verser à l’Irlande.


Tim Cook ne digère toujours pas ce redressement salé. Dans un entretien au quotidien Irish Independent, il défend la bonne foi des pratiques fiscales de son entreprise. Dans son collimateur, le taux d’imposition de 0,005% sur ses bénéfices européens pour l’année 2014, un chiffre calculé par Bruxelles, et qu’il conteste avec la dernière force.

« Ils ont juste pris un chiffre je ne sais où », se défend-t-il. Durant l’année 2014, « nous avons en fait payé 400 millions de dollars. Nous pensons que cela fait de nous le plus grand contribuable en  Irlande cette année-là », explique le patron du créateur de l’iPhone. Pour lui, il est clair que le groupe américain n’a reçu aucun traitement de faveur de la part de l’Irlande.

Si Apple a immédiatement fait appel de cette décision, ce n’est pas encore le cas de l’Irlande. Plusieurs voix se sont élevées dans le pays pour réclamer le paiement de ces 13 milliards d’euros, qui représentent le budget du système de santé pendant un an… Le gouvernement minoritaire d’Enda Kenny marche ici sur des œufs.



Tags : apple

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook