Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Apple dans le club très fermé du Dow Jones





Le 6 Mars 2015, par

Apple fait son entrée au Saint des saints de la Bourse américaine : à partir du 18 mars, l’action du groupe sera cotée au sein du Dow Jones, l’indice vedette de la Bourse de New York.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Le créateur de l’iPhone remplacera l’opérateur AT&T, entré lui dans ce club très fermé (30 valeurs seulement y sont cotées) en… 1916. La capitalisation boursière d’AT&T ne faisait pas le poids face à celle d’Apple : 174 milliards de dollars « seulement », contre plus de 750 milliards pour le constructeur californien, première capitalisation au monde.

David Blitzer, président du Comité en charge de définir quelle entreprise peut prétendre au Dow Jones (un indice géré par Standard & Poor’s), a expliqué qu’« en tant que plus grosse entreprise au monde et leader dans le secteur des technologies, Apple est le choix évident pour le Dow Jones Industrial Average, l’index le plus reconnu des marchés boursiers dans le monde ».

L’arrivée d’Apple dans le Dow Jones (et son départ du Nasdaq) est le signe définitif qui assoit la domination du constructeur dans le secteur des technologies, dont le rayonnement s’étend même au-delà de ce seul domaine. Le lancement de l’Apple Watch, dont on saura tout lundi 9 mars, verra l’entreprise s’attaquer au marché du lifestyle et du luxe.

Dans sa nouvelle Bourse, Apple sera au côté d’IBM, Intel, Cisco ou encore Microsoft.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : apple, dow jones

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"









Rss
Twitter
Facebook