Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Apple et Tesla vont fractionner leurs actions fin août





Le 13 Août 2020, par François Lapierre

L'heure est au « split » boursier. Tesla et Apple ont annoncé le fractionnement de leurs actions pour permettre à davantage de petits actionnaires d'acheter des titres. Une aubaine aussi pour les actionnaires actuels.


Plus d'actions pour plus d'actionnaires

Apple et Tesla vont opérer le 28 août une opération de fractionnement de leurs actions respectives. Pour le géant de l'informatique, il s'agit d'un « split » 4 pour 1. Pour le constructeur automobile 100% électrique, le fractionnement sera de 5 pour 1. Dans le premier cas, les actionnaires actuels se verront octroyer 3 actions pour une détenue. Dans le second, ce sera 4 actions pour une détenue. Mais dans tous les cas, cela ne change rien à la valeur du portefeuille détenu par les actionnaires, c'est uniquement le volume d'actions qu'ils possèdent qui se voit multiplié par quatre ou cinq.

En revanche, l'opération ramène les actions des deux entreprises à des niveaux plus abordables pour les petits investisseurs : autour de 300 $ pour Tesla, environ 100 $ pour Apple. De quoi attirer de nouveaux actionnaires et diversifier l'actionnariat de ces deux groupes. Les annonces du fractionnement ont eu le même effet pour ces deux vedettes de Wall Street : intervenues en pleine hausse de leurs titres respectifs, elles n'ont fait qu'augmenter encore la capitalisation boursière des entreprises.

Des capitalisations boursières au sommet

Avec une capitalisation qui dépasse les 250 milliards de dollars, Tesla « pèse » désormais plus que les trois grands constructeurs automobiles réunis : General Motors (41 milliards), Ford (29 milliards) et Fiat Chrysler (23 milliards). Une gageure alors que le groupe d'Elon Musk produit uniquement des véhicules électriques et qui rencontre toujours des difficultés de production. Malgré la paralysie de l'économie, Tesla a continué à vendre et livrer ses voitures, contrairement à bon nombre d'autres constructeurs.

Quant à Apple, la capitalisation boursière flirte actuellement avec les 2.000 milliards de dollars : quand le constructeur informatique y parviendra, ce sera une première pour une entreprise américaine. Pour Apple comme pour Tesla, cette bonne fortune fait suite à de très bons résultats trimestriels qui en ont fait d'elles des gagnantes du confinement.



Tags : Tesla

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook