Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Apple investit 1 milliard de dollars dans les contenus vidéo originaux





Le 17 Août 2017, par Anton Kunin

En se lançant dans l’acquisition et la production de contenus vidéo originaux, la firme à la pomme rejoint la « cour des grands » où Netflix et Amazon règnent actuellement sans partage ou presque.


Apple emboîte le pas à Amazon Prime Video

Selon le Wall Street Journal, Apple investira 1 milliard de dollars tous les ans dans les contenus vidéo. Cela peut paraître peu vu l’immensité de la tâche, mais rappelons-nous qu’Amazon a commencé avec un investissement de même ordre lorsqu’il a lancé son service Prime Video en 2013. Il investit aujourd’hui 4,5 milliards de dollars par an, et Netflix 6 milliards par an. Et quand on sait qu’Apple dispose d’une trésorerie de 260 milliards de dollars, on peut facilement supposer que le montant alloué à la vidéo va augmenter avec les années.

Avec un milliard de dollars, Apple pourrait produire une bonne dizaine de programmes originaux de grande qualité. (Selon Forbes, un épisode de Games of Thrones coûte 10 millions de dollars à produire.)

Le service vidéo d’Apple est entre de bonnes mains

Cet investissement d’Apple dans la vidéo était largement prévisible après que la firme a embauché en juin 2017 Jamie Erlicht et Zack Van Amburg, deux responsables de Sony Pictures Television, afin qu’ils développent la stratégie vidéo d’Apple et supervisent la production.

D’après Ars Technica, la part de marché d’Apple dans la location et la vente de vidéos aurait chuté de 50 % en 2012 à 35 % aujourd’hui. La firme chercherait donc à reprendre sa place sur ce marché très dynamique, où une programmation originale reste le principal outil pour attirer le client. Le succès rencontré par les séries House of Cards, Orange is the New Black et Stranger Things (toutes les trois disponibles en exclusivité sur Netflix) en dit long.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook