Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Apple règle un demi-milliard d’euros d’arriérés d'impôts au fisc français





Le 5 Février 2019, par Paul Malo

Le géant de Cupertino vient de régler fin décembre en toute discrétion dix ans d'arriérés d'impôt sur les sociétés.


Un accord similaire à celui passé avec Amazon

Discret, mais efficace : le fisc français contestait le montant de l'impôt sur les sociétés payé par Apple ces dix dernières années. La firme dirigée par Tim Cook vient de régler à Bercy régler dix ans d'arriérés d'impôt sur les sociétés (IS) pour un montant d’environ 500 millions d'euros.  En effet, la société américaine  transfère sur sa filiale irlandaise, pays européen à la fiscalité sur les entreprises plus légère, une partie du chiffre d'affaires généré par les ventes de ses produits en France. Si en soi ce montage n’est pas illégal, le fisc peut toutefois considérer qu’il est abusif.

Mieux vaut moins mais sûrement que plus éventuellement ? Apple et le fisc ont donc trouvé un accord confidentiel fin décembre, selon les informations divulguées par l’hebdomadaire L’Express. Un accord similaire avait été trouvé avec Amazon. On se souvient en revanche que Bercy avait réclamé 1,1 milliard d’euros à un autre membre des GAFA, Google. Celui-ci avait contesté ce montant en justice, et le tribunal administratif lui avait donné raison en septembre 2017.


 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris



Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

















Rss
Twitter
Facebook