Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Après Coca-Cola, PepsiCo s'intéresse aussi au cannabis





Le 3 Octobre 2018, par Olivier Sancerre

La légalisation du cannabis de vigueur dans plusieurs pays et États américains donne des idées aux grands groupes de l'agroalimentaire qui ont bien envie d'en croquer des parts de marché.


Il y a quelques semaines, Coca-Cola annonçait son intention d'utiliser le CBD, un principe  non-psychoactif du cannabis, comme ingrédient d'une boisson « bien-être ». L'annonce n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd : Hugh Johnston, le directeur financier de PepsiCo, grand rival de toujours de Coca-Cola, a laissé entendre sur la chaîne d'informations CNBC que le cannabis intéressait l'entreprise. « Nous allons nous pencher sérieusement » sur cette opportunité, a-t-il indiqué. Tout en précisant qu'il n'était pas prêt à « partager publiquement » les projets du groupe dans l'immédiat.

De manière générale, PepsiCo étudie toutes les opportunités de croissance qui peuvent se présenter, et le cannabis en fait très clairement partie. Comme c'est le cas chez Coca-Cola donc, qui a toutefois déclaré qu'aucune décision n'avait encore été prise. Le géant des boissons gazeuses glissait tout de même que ce marché voulait rapidement : si de nouveaux produits à base de CBD ou d'un autre principe du cannabis devaient être lancés demain, nul doute que l'entreprise serait prête. 

Et on peut gager que PepsiCo n'entend pas se laisser distancer sur ce terrain. Il reste cependant des obstacles juridiques à lever. Si plusieurs États américains ont autorisé la consommation récréative du cannabis, au niveau fédérale cela reste illégal. Cependant, au Canada, la consommation et la culture du cannabis seront légales à compter du 17 octobre. Le mouvement est enclenché et les industriels ne veulent pas louper le coche.



Tags : Pepsi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook