Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Après le fiasco de Florange, ArcelorMittal rénove le site de Dunkerque





Le 9 Octobre 2013, par

Un investissement qui fera sans doute grogner les syndicats et salariés de Florange, le site lorrain fermé il y a six mois à la suite d'un imbroglio économico-politique. Arcelor Mittal s'apprête à investir la somme de 95 millions d'euros pour remettre sur pied un des trois hauts fourneaux du site de Dunkerque.


Après le fiasco de Florange, ArcelorMittal rénove le site de Dunkerque
Force est de constater qu'ArcelorMittal aime toujours la France. Même après l'épisode Florange. Le géant mondial de la sidérurgie a donc annoncé ce mercredi qu'il allait investir 95 million d'euros à la rénovation d'un haut fourneau du site de Dunkerque.

Le but de l'opération est de pérenniser le site en question. Un discours que les salariés de Florange auraient sans doute aimé entendre de la part de la direction française d'ArcelorMittal.

Cette opération de maintenance devrait débuter courant second semestre 2015, et durera environ 4 mois. A l'issue de la réfection, le haut fourneau en question devrait pouvoir accroître sa production, en passant d'un million de tonnes d'acier à 1,2 million annuel.

Actuellement, la production annuelle totale du site de Dunkerque avoisine les 7 millions de tonnes d'acier. De plus, Dunkerque devrait lancer une vague de rénovation puisque le site de Fos-sur-Mer devrait également bénéficier du même traitement.

A côté de cette remise à niveau industrielle, ArcelorMittal entend bien dédier de nouveaux investissements pour produire des produits à plus forte valeur ajoutée. Entendez des produits plus "tendance" comme c'est notamment le cas pour la nouvelle ligne de production de Saint-Chély-d'Apcher, en Lozère, qui fabrique désormais des aciers pour les moteurs électriques.


Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook