Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Après plusieurs reports, les tickets de caisse automatiquement imprimés disparaitront au 1er août





Le 1 Avril 2023, par Aurélien Delacroix

La disparition du ticket de caisse imprimé automatiquement aura finalement lieu le 1er août. Cette mesure visant à réduire le gaspillage de papier a déjà été repoussée à plusieurs reprises.


Reports sur reports

Après le 1er janvier, c'est maintenant au 1er août que les tickets de caisse papier ne seront plus automatiquement imprimés. Ce dispositif, mis en place dans le cadre de la loi anti-gaspillage et économie circulaire votée en 2020, n'a eu de cesse d'être repoussé en raison de l'inflation sur les produits alimentaires. Le gouvernement a en effet mis en avant le fait que les consommateurs ont besoin du ticket de caisse pour vérifier le prix de leurs courses.

« Quand vous avez une inflation à 15 % dans les rayons, que le ticket de caisse est un repère pour beaucoup de Français, il nous semblait important de garder ce repère », expliquait il y a quelques jours le cabinet d'Olivia Grégoire, la ministre déléguée au Commerce. Le moment n'est donc pas le bon pour cesser l'impression automatique des tickets de caisse. Ce d'autant que l'inflation alimentaire a continué d'augmenter.

Un ticket de caisse indispensable pour de nombreux consommateurs

Fin mars, les prix des produits alimentaires avaient en effet augmenté de 16,3% par rapport à la même période de l'an passé. Pour de nombreux Français, le ticket de caisse est effectivement un des moyens pour tenir le budget courses. La fin de l'automaticité de l'impression des tickets de caisse n'implique pas la fin tout court de ces fameuses facturettes. Passé le 1er août, les clients pourront en demander l'impression en caisse, ou encore les recevoir par SMS, e-mail, ou encore en scannant un code QR. 

Les consommateurs qui sont les plus frappés par la hausse vertigineuse des prix dans les supermarchés doivent désormais arbitrer entre les produits. Ainsi, ils achètent moins de viande et de poisson, en revanche ils se tournent davantage vers les plats préparés et les marques les plus abordables, à l'image des marques distributeurs. Malheureusement, l'inflation alimentaire ne devrait pas se calmer à court terme, un pic est ainsi attendu pour cet été.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook