Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Assurance-chômage : les propositions du patronat pour réaliser près de 2 milliards d’euros d’économies





Le 26 Décembre 2018, par La Rédaction

Le patronat a livré à l’Unedic ses propositions pour réduire les dépenses en matière d’assurance-chômage. De quoi économiser 1,9 milliard d’euros… et fâcher les syndicats !


Les solutions soumises par le Medef, la CPME et U2P pour réduire les dépenses de l’assurance-chômage permettrait à l’Unedic d’économiser 1,9 milliard d’euros chaque année. Trois propositions pour engranger 500 millions de plus que ce que le gouvernement a demandé à l’organisme. Le patronat propose de mensualiser les indemnisations : l’idée est de « forfaitiser » sur 30 jours le versement des indemnités chômage. Actuellement, l’indemnité journalière est multipliée par le nombre de jours. Économie réalisée par l’Unedic : 350 millions d’euros.

La seconde mesure permettrait d’économiser 400 millions par an. Le patronat veut restreindre les conditions d’accès à l’indemnisation chômage, versée à partir de 4 mois travaillé sur 28 durant la période qui précède le chômage. Les organisations proposent de réduire cette période à 12 mois (24 pour les seniors, alors qu’elle est de 36 actuellement). La principale mesure est celle qui permettrait à l’assurance-chômage d’engranger le plus d’économies, à savoir 950 millions d’euros chaque année. C’est aussi celle qui va soulever le plus de boucliers.

Le patronat met sur la table la proposition suivante : verser les indemnités chômage en fonction des droits acquis. Il s’agit de verser un montant identique d’indemnités mais sur une durée plus étendue. Le plafond serait l’équivalent de 23 jours d’indemnités par mois afin d’assurer aux bénéficiaires un revenu minimum. Ces trois mesures ne manqueront pas de s’attirer les protestations des syndicats de salariés qui y verront un recul des droits.



Tags : chômage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook