Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Assurance vie : 1 788 milliards d'euros d'encours en 2019





Le 25 Janvier 2020, par Olivier Sancerre

L'assurance vie a continué de séduire les épargnants français en 2019. Les versements ont été encore plus généreux l'an dernier qu'en 2018, qui avait pourtant été qualifiée de solide.


Bien plus que le Livret A

Les épargnants français ont versé près de 26 milliards d'euros sur leurs contrats d'assurance vie en 2019, un chiffre qui se compare favorablement aux 21,5 milliards enregistrés en 2018. Une année où la performance avait été solide. En décembre, les versements ont atteint 11,8 milliards d'euros, avec une collecte nette (les dépôts moins les retraits) positive s'établissant à 800 millions. En décembre dernier, la collecte nette avait été négative de 700 millions d'euros, souligne la Fédération française de l'assurance (FFA). Fin 2019, l'assurance vie affichait des encours de 1 788 milliards d'euros, largement devant ceux du Livret A.

Les épargnants français ont garni leur bas de laine en phase avec les résultats annuels, sans prendre en compte la baisse du rendement des fonds euros. Ces fonds offrent la garantie du capital et des intérêts, peu importe la conjoncture. Mais les rendements sont très faibles, en ligne avec les taux d'intérêt très bas, voire négatifs. La rémunération de ces fonds, investis en obligations d'entreprises ou d'État, est donc de plus en plus modeste.

Prendre des risques

C'est pourquoi les compagnies d'assurance proposent aux épargnants de s'intéresser aux supports en unités de compte : le capital n'est pas garanti contre les risques de pertes, mais la rémunération peut être en revanche plus intéressante puisqu'elle s'appuie sur le rendement d'investissements plus risqués (comme les actions). D'ailleurs, plusieurs grands groupes ont décidé de réduire drastiquement la rémunération des fonds en euros pour pousser leurs clients vers des produits potentiellement plus intéressants.

Le gouvernement pousse également les Français à investir ailleurs que dans des produits d'épargne peu rémunérateurs (le taux du Livret A va baisser à 0,5%). Il s'agit de les inciter à mettre leur argent dans les entreprises et plus globalement dans l'économie. Le conseil semble être de plus en plus entendu : les versements en unités de compte prennent davantage d'ampleur, ils représentaient 41% de la collecte totale en décembre, soit 4,8 milliards d'euros.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook