Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Attaques informatiques : la France de nouveau dans le top 10





Le 12 Avril 2016, par

La France est dans le collimateur des cybercriminels. Le rapport annuel de la société américaine spécialisée dans la sécurité informatique Symantec place la France en neuvième position des pays où les pirates sont les plus actifs.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
L'Hexagone avait pourtant réussi à échapper l'an dernier à une place dans le top 10 (avec une 14e place). Mais le pays fait son retour dans le classement des dix pays les plus touchés par les actes de piraterie informatique, une position peu envieuse qui s'explique en particulier par les « ransomwares », alias rançongiciels.

Une fois installé sur l'ordinateur d'une victime, ces virus séquestrent littéralement tout ou partie des données du PC. Il faut payer une rançon pour pouvoir les récupérer. Ce type d'attaque prospère de plus en plus dans les pays où les internautes ont la possibilité de payer, c'est à dire dans les pays riches.

La France entre ainsi dans le top 5 des pays les plus touchés par ces rançongiciels, avec plus de 390 000 attaques en 2015. Les escrocs exploitent souvent les mêmes techniques qui marchent d'un pays à un autre. Également en hausse, les arnaques sur les réseaux sociaux, où la France se classe à la 4e position mondiale. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : internet

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook