Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Au troisième trimestre, une croissance à 0,3%





Le 30 Octobre 2019, par La rédaction

Malgré une consommation des ménages en retrait au mois de septembre, la croissance au troisième trimestre demeure bien orientée d'après les estimations de l'Insee.


Conforme aux précédents trimestres

La France a enregistré une progression de son produit intérieur brut de 0,3% au troisième trimestre, selon l'Insee. Un résultat en tout point similaire avec la croissance enregistrée depuis le début de l'année : +0,3% au premier trimestre, +0,3% au second trimestre. Le résultat obtenu entre juillet et septembre est conforme avec les prévisions de l'institut de statistiques, tout comme avec celles de la Banque de France.

Même si la consommation des ménages a reculé en septembre, elle demeure solide sur l'ensemble du trimestre avec une hausse des dépenses de 0,3%. Au deuxième trimestre, ces dépenses avaient progressé de 0,2%. La consommation de biens a augmenté de 0,4% alors qu'elle avait baissé de 0,1% au précédent trimestre. Les immatriculations automobiles sont en forte hausse sur l'ensemble de l'été (+0,8%), alors qu'elles avaient baissé de 0,3% au deuxième trimestre. En revanche, c'est moins bien pour les dépenses alimentaires : elles se contractent de 0,7%, après une précédente baisse de 0,1%.

Stocks et investissements

Parmi les autres facteurs ayant contribué à la croissance au troisième trimestre : la variation des stocks qui a contribué à 0,1 point de croissance. En revanche, l'investissement des entreprises est resté au même niveau : +1,2% au troisième trimestre, +1,1% au deuxième. L'investissement des ménages est en recul très net, avec une quasi-stagnation de 0,1% au troisième trimestre contre 1,6% au précédent. C'est le résultat de la hausse sensible des transactions immobilières au printemps, explique l'Insee.

L'acquis de croissance, c'est à dire le taux de croissance final du pays si le PIB ne devait pas progresser au dernier trimestre, est de 1,2%. La Banque de France et l'OCDE prévoient une croissance annuelle de 1,3%, le gouvernement est un peu plus optimiste avec une estimation à 1,4%. En 2018, la France avant enregistré une croissance de 1,8%.



Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook