Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Auchan quitte la Chine après 22 ans





Le 19 Octobre 2020, par Paolo Garoscio

L’annonce est tombée lundi 19 octobre 2020 : le groupe français Auchan, pourtant très bien implanté en Chine, a décidé de céder ses magasins. Selon le communiqué, la décision a été prise après avoir « conjointement constaté la spécificité du marché chinois » avec son allié, le géant du e-commerce Ali Baba. Auchan n’a en effet pas réussi à s’adapter rapidement aux nouvelles formes de consommation.


AliBaba rachète les parts d’Auchan dans SunArt

Pixabay/Philippsaal
Pixabay/Philippsaal
Si SunArt est largement leader en Chine dans le secteur de la distribution alimentaire, avec 484 hypermarchés et plus de 150.000 collaborateurs dans le pays, Auchan a décidé de quitter le navire. Le groupe a annoncé lundi 19 cotobre 2020 avoir accepté la proposition de son allié, le géant AliBaba, spécialisé dans le e-commerce et dont la croissance est inédite depuis des années, de racheter ses parts dans SunArt.

Ainsi faisant, Auchan annonce donc son retrait du marché chinois sur lequel il était arrivé il y a 22 ans. L’opération devrait rapporter au groupe Auchan 3 milliards d’euros. « L'opération se fait au prix équivalent de 8,10 dollars de Hong Kong par action et fera l'objet d'une offre publique d'achat sur cette base », a précisé le groupe français dans le communiqué de presse.

Le e-commerce en croissance rapide

La décision de quitter le marché chinois, ce dernier jugé « inspirant » mais « pas moins très spécifique » par le distributeur français, est liée à l’évolution rapide des modes de consommation de la population chinoise. La croissance de la Chine s’est accompagnée d’une utilisation de plus en plus massive des nouveaux canaux de distribution, en particulier l’e-commerce. Un domaine dans lequel Auchan, comme de nombreux distributeurs occidentaux traditionnels, est en retard par rapport aux géants du secteur. C’est ce qui explique le choix d’AliBaba pour ce rachat.

De plus, Auchan est en pleine restructuration au niveau mondial : quitter le marché chinois lui permet ainsi de « réaffirmer sa volonté d'accélérer le déploiement de son projet d'entreprise Auchan 2022 sur ses implantations actuelles ». La vente des parts dans SunArt permettra en outre au groupe de se « désendetter » pour relancer d’autres projets.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook