Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Aucun repreneur pour GM&S





Le 8 Juin 2017, par

La situation est particulièrement difficile pour GM&S. Aucun repreneur n'a déposé d'offre pour acquérir l'équipementier automobile en redressement judiciaire depuis la fin de l'année dernière. Et ce malgré le soutien du gouvernement.


Il y a quelques semaines, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire s'était entendu avec les deux principaux clients de GM&S, Renault et le groupe PSA, pour qu'ils augmentent leurs commandes auprès du sous-traitant. Une bouffée d'air pour l'usine basée à La Souterraine, qui avec ses 277 salariés représente le deuxième employeur privé en Creuse. Mais insuffisant pour tenir sur le long terme : il faut un repreneur, de toute urgence.

Or, de tous les repreneurs qui avaient marqué un intérêt pour le dossier, aucun n'a déposé d'offre. Le tribunal de Poitiers, qui avait fixé au mercredi 7 juin, 17h, la date limite de dépôt des propositions, a donc convenu d'un délai supplémentaire au 20 juin. Seule l'entreprise stéphanoise GMD, qui s'est engagée à reprendre 120 salariés sur les effectifs de GM&S, reste intéressée… mais elle n'a envoyé qu'un courrier d'intention.

La pression est de nouveau sur les salariés qui, après la mise en redressement judiciaire de GM&S, ont menacé de dégrader leur outil de travail. L'affaire a pris un tournant politique depuis l'implication du nouveau gouvernement ; les salariés demandent maintenant une rencontre avec Emmanuel Macron, qui sera en visite en Haute-Vienne ce vendredi.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : gm&s

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook